L’histoire des gros cailloux

L'histoire des gros cailloux

Je parlais d’enlever les cailloux dans sa chaussure la semaine dernière… et voilà t’y pas que deux jours plus tard, je retombe au détour d’un bouquin sur l’histoire bien connue des gros cailloux et des petits cailloux, comme une métaphore des choses importantes (ou pas) de la vie…

Ça ressemble au Petit Poucet mon histoire. En tout cas, même si cela vous paraît cousu de fils blancs, je vois ça comme une trop belle occasion de la rappeler ici, car elle me fait toujours beaucoup de bien !

L’histoire des gros cailloux et des petits cailloux de la vie

Alors revoilà la métaphore des gros cailloux et des petits cailloux de la vie :

Un jour, un vieux professeur (c’est rigolo comme ils sont toujours vieux dans les histoires) plein de sagesse (forcément) s’adressa à ses élèves et leur proposa de réaliser une expérience.

Il prit un grand pot, qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite il prit une douzaine de cailloux qu’il mit dans le grand pot. Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord, il demanda :

« Est-ce que le pot est plein ? »

Tous répondirent : « oui ».

« Vraiment ? ». Alors il prit un récipient rempli de graviers qu’il versa sur les gros cailloux puis remua le pot. Les graviers s’infiltrèrent entre les gros cailloux jusqu’au fond du pot. Le vieux prof demanda encore :

« Est-ce que le pot est plein ? »

L’un des élèves répondit : « probablement pas ! »

« Bien » dit le professeur.

Il prit alors un bac de sable qu’il versa dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier.

Encore une fois il demanda :

« Est-ce que le pot est plein ? »

Cette fois, sans hésiter, les élèves répondirent « Non ! ».

« Bien ! » dit le vieux prof.

Il prit alors un pichet d’eau et remplit le pot jusqu’à ras bord.

Le vieux prof demanda finalement :

« Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? »

Un des élèves, songeant au sujet du cours, répondit : « cela démontre que, même lorsqu’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de chose à faire ».

« Non, dit le vieux prof, ce n’est pas cela ! Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on ne pourra jamais les faire entrer tous et on risque de ne pas réussir sa vie.

Si on donne la priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même cette question : “Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ?” Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie)… »

Et vous, quels sont vos gros cailloux ?

En d’autres termes, quelles sont vos priorités dans la vie ?

(… attention, j’ai bien dit VOS priorités, pas les priorités des autres, hein ?)

Ça tombe bien, c’est l’été : un bon moment pour se poser quelques bonnes questions entre deux verres de rosé. Et pourquoi pas même faire l’exercice réellement en allant ramasser cailloux et sable sur la plage ?

Une fois cailloux, graviers et sable définis, c’est plus facile évidemment d’arbitrer au quotidien et de faire des choix en conscience, pour aller vers la vie riche et épanouie dont on a envie. Si tant est bien sûr que l’on accorde ensuite de l’importance à nos priorités et que l’on traduit cela en actions concrètes.

Sur ce, je vous souhaite une Wanderfull semaine pleine de bons GROS cailloux (mais pas dans votre chaussure, hein) et de verres de rosé bien fresco.

Raphaelle

PS: appliqué à notre emploi du temps ça donner quelque chose comme ça :

N'hésite pas à laisser un commentaire (surtout s'il est sympa), donner ton avis, partager tes infos etc