Arrêtez d’essayer, faites-le

Arrêtez d'essayer, faites-le

Le poids des mots

Le génie marketing derrière Paris Match – à sa belle époque – l’a dit avant moi : le “poids des mots” est faramineux. Et je dois avouer que je le réalise de plus en plus fréquemment. Alors j’essaye désormais de porter de plus en plus souvent attention aux mots qui flottent dans ma tête. Et encore plus à ceux qui passent la frontière de ma bouche.

Ainsi, je vous expliquais dans le billet Pas le temps, vraiment ? pourquoi je remplaçais désormais les mots “je n’ai pas EU le temps” par “je n’ai pas PRIS le temps”.

“Je vais essayer de le faire” versus “Je vais le faire”

De la même manière, j’ai réalisé que le mot “ESSAYER” ne devrait plus faire partie de mon vocabulaire. Quand on dit “Je vais ESSAYER de faire (ci ou ça)”, n’est-on pas déjà entrain de dire “je ne vais pas le faire” ou encore “ce n’est pas assez important pour moi pour LE FAIRE” d’une certaine manière ? Comme si on envoyait à l’univers un message plein de non intention ou d’intention contradictoire.

En d’autres termes:

“Ne perdez pas trop de temps à avoir envie de, à essayer de faire… faites-le” Jacques Salomé

Sur ce, je vous souhaite une Wanderfull semaine à essayer de ne plus essayer… vous verrez, ça fait toute la différence.

Raphaelle

N'hésite pas à laisser un commentaire (surtout s'il est sympa), donner ton avis, partager tes infos etc