Chanter de tout son coeur

Life is a song sing it

My Weekly Wander #8 – 22 septembre 2020

Chanter fait partie des pratiques qui me font un bien fou quand je m’y adonne, et je ne comprends pas comment chanter au quotidien ne m’est pas apparu comme une evidence plus tôt ! Que l’on pense chanter juste ou comme une casserole, peu importe car ce n’est vraiment pas ça qui compte.

Chanter est simple, ne coûte rien et fait du bien, physiquement et moralement. C’est une véritable activité physique si on se tient bien et respire correctement. Cela re-dynamise le corps en faisant circuler souffle et énergies. Tout en libérant l’esprit de ce qui l’occupe.

Mais surtout, chanter est infiniment puissant! Grâce au chant, on peut surmonter la tristesse, déployer son audace, ouvrir notre coeur et rester connecté à notre centre quand les choses vacillent autour de nous.

De là à dire que ça devrait être remboursé par la Sécu, il n’y a qu’un pas à franchir.

Sing Hallelujah… ou pas

Depuis que je suis ado, j’ai souvent pratiqué le chant classique dans des choeurs parce que 1/ je trouve le lyrique particulièrement beau 2/ l’énergie et la puissance du groupe me procurent énergie et frissons et 3/ c’est vraiment exigeant et cet effort m’offre un vrai bien-être physique et mental. Quand j’habitais à Paris, je chantais dans une chorale géniale le vendredi de 20h30 à 22h30. Je me souviens de ma réaction quand on m’en a parlé la première fois : j’adore chanter certes, mais l’idée d’aller m’enfermer les vendredis soirs dans un sous-sol d’école au lieu de célébrer la fin de la semaine avec des amis me paraissait tellement saugrenue que j’ai rigolé au nez de celle qui m’en parlait.

Heureusement, elle a su me convaincre de venir l’essayer, arguant que la chef de choeur était top, jeune et pleine d’énergie, qu’il y avait plein d’autres “jeunes” et beaucoup de voix d’hommes – chose rare dans les choeurs. Il a fallu une session pour me convaincre et chaque vendredi, j’arrivais donc déchirée à l’issue d’une semaine de boulot bien remplie et repartais systématiquement avec une niaque pas possible. Et je n’ai que très rarement raté ce RDV hebdomadaire.

Ouvre tes chakras : la puissance des mantras

Paradoxalement, ce n’est qu’en Afrique que je me suis ouverte à l’idée de chanter seule ou en petit groupe un tout autre type de musique: des mantras. Lors de mes voyages au Népal et au Ladakh, j’avais pu constater la puissance vibratoire de ce genre de chants pratiqué par des moines bouddhistes dans leurs monastères de montagne reculés. Mais je ne m’étais jamais dit que c’était quelque chose pour moi. Ca me paraissait très ésotérique.

Et pourtant, c’est à des kilomètres de là, à South Luangwa où je vis normalement, que mes copines Karlyn et Céline – très versées dans le yoga et la spiritualité – faisaient des sessions de 21 ou 40 jours d’affilée où elles chantaient le même mantra. En me joignant à l’une de leur session, j’ai découvert que cette forme de méditation chantée me faisait un bien fou : je ressentais une joie profonde et ça libérait toutes les énergies coincées en moi, le tout en ne prenant littéralement que 7 à 21 minutes dans ma journée… Cadeau bonus: même si ça se pratique “normalement” en position du lotus, les yeux fermés etc, c’est beaucoup plus facile et fun que la méditation “classique”.

Pourquoi 21 ou 40 jours me demanderez-vous ? Parce que ce serait le temps nécessaire pour télécharger un nouveau programme dans nos cellules… Et pourquoi 7 ou 21 minutes ? Va savoir et au fond, la durée importe peu: faites ce qui paraît juste pour vous. En revanche, l’engagement régulier dans la pratique est capital pour vivre pleinement l’expérience. Si on rate un jour, on se pardonne et on remet les compteurs à zéro.

Quelques idées de mantras pour se lancer

Chaque mantra a ses spécificités et certains vous parleront plus que d’autres. Faites-vous confiance et explorez un peu, il y en a plein sur internet. Mais si ça vous dit d’essayer et que vous ne savez pas par où commencer, il y en a quelques-uns que j’aime vraiment beaucoup:

  • Ek Ong Kar Sat Gur Prasad (interprété par Jai-Jagdeesh), un mantra très puissant pour faire grandir son intuition 
  • Aad Guray Nameh (également interprété par Jai-Jagdeesh), un mantra pour la protection et pour gagner en clarté 
  • Gayatri Mantra (interprété par Deva Primal), un chant de délivrance un poil plus compliqué à retenir au début car il est composé de 24 syllabes
  • Et dans la série facile, il y en a un autre qui me file grave la banane et ne dure que 7 minutes: Sat Nam, the grace within you (de Gurutrang Singh Khalsa). Ce n’est pas vraiment un mantra, mais c’est un excellent moyen de commencer la journée avec le sourire. Et quand bien même on n’est pas en position du lotus sur son tapis de yoga mais entrain de chanter au volant de sa voiture, who cares ?

Et le chant spontané, vous avez essayé ?

Dans un autre genre, je n’ai pas testé mais j’aimerais vraiment essayer le chant spontané dont j’ai entendu parler dans une interview de Camille Sfez. Si vous avez ou pensez participé à un atelier, n’hésitez pas à partager vos impressions en commentaire. 

#MêmePasPeur

Et puisqu’on est ici entre amis, j’ose vous faire part de ce qui restera parmi les plus grands moments de ridicule de mon inexistante carrière. La variété n’est pas particulièrement mon fort, mais j’ai participé à plusieurs comédies musicales pendant ma scolarité et adoré ça…

Alors quand je vivais à New York en 2001 et ai vu que les auditions pour le nouveau spectacle de Rent à Broadway étaient ouvertes au grand public, j’ai posé une demi-journée de congé et fait la queue pendant des heures au milieu de réels artistes qui enchaînaient pas de danse et échauffements vocaux de toute beauté sur les trottoirs de Meat Packing District. Vous dire que je n’étais pas à ma juste place est un euphémisme, mais je ne me suis pas démontée et suis restée jusqu’au bout… pour passer exactement quelques secondes sur scène et me faire gentiment “remercier”.


Pas totalement échaudée, j’ai même remis ça en 2005 à Paris avec ma copine Candice en allant passer des auditions pour La Nouvelle Star. Encore un grand succès comme vous pouvez imaginer… Bref, depuis je n’ai plus trop tenté autre chose que mes choeurs de grenouille de bénitier et les matras… et je dois dire qu’ils me l’ont bien rendu 🙂

Sur ces révélations choc, je vous souhaite une Wanderfull semaine en musique et espère vous avoir convaincu de pousser la chansonnette !

And aaaaaaaaayyyyyiiiiaaaaaaye will always love you (même si vous chantez pas très juste)!

Raphaelle

Retrouver tous les billets My Weekly Wander

N'hésite pas à laisser un commentaire (surtout s'il est sympa), donner ton avis, partager tes infos etc